Air France adopte le « fais le toi-même »

Avancée technologique ou principe de réduction budgétaire, Air France mise tout sur le principe du « fais le toi même » en mettant la technologie au service des clients. Air France a présenté jeudi ses dernières avancées dans le domaine de la digitalisation du parcours voyageur au sein de l’aéroport. Bornes interactives, self-boarding, dépose-bagage automatique : la tendance est à l’autonomie du voyageur et à la fluidité de son parcours. Imaginer le voyage d’affaires de demain : telle est en quelque sorte la mission que s’est fixée Air France à travers la troisième édition de ces #AFDigidays, focalisée sur un parcours en aéroport 100% numérique. Discrètement, d’expérimentations en implémentations, la compagnie progresse sur l’expérience de ses passagers en amont de leur vol, que ce soit chez eux ou au bureau comme au sein de l’aéroport. C’est dans cette optique que s’inscrit l’intégration des bornes interactives plus ergonomiques, avec un écran 17 pouces pour une meilleure visibilité, et qui permettent aux voyageurs de s’enregistrer, d’éditer leurs étiquettes bagages ou encore d’acheter des options sur leur vol. Au total, ce sont quelque 700 bornes qui équiperont bientôt les 180 escales de la compagnie dans le monde, dont 250 pour le seul aéroport de Paris-Charles de Gaulle. C’est également dans cette logique d’autonomisation du voyageur d’affaires que s’inscrivent les nouvelles déposes-bagage automatiques qui équipent désormais les deux aéroports parisiens. Leur promesse : un enregistrement en 45 secondes pour fluidifier le parcours voyageur. 700 bornes interactives comme celle-ci équiperont bientôt les 180 escales de la compagnie (DR). Mais l’avancée la plus significative est peut-être à chercher plus loin dans la chronologie du voyage, au moment – crucial – de l’embarquement. Après des phases de tests concluantes dans les aéroports de Toulouse et de Vienne, le self boarding a fait son apparition à Paris-CDG. Il permet aux voyageurs d’accéder à l’appareil en scannant le flash code de l’application, et ainsi d’accélérer un processus parfois chaotique. Une avancée majeure pour le passager, mais aussi pour la compagnie, qui gagne ainsi un temps précieux en termes de remplissage de l’appareil, et donc de ponctualité. Expérimenté sur un vol vers Mexico, le self boarding aurait permis de réduire de 40 à 20 minutes le temps de remplissage d’un 747. Côté divertissement, l’application Air France Press, qui permet de télécharger 24 quotidiens et 38 magazines dès 30 heures avant le vol et jusqu’à l’heure de départ, est désormais disponible non plus seulement sur tablette, mais aussi sur les smartphones. Pour faciliter la lecture sur ces outils nomades, une lecture par article est d’ailleurs proposée.