Gagnants et perdants des nouvelles technologies

Jeudi dernier, j’ai été envoyé à un séminaire à Stockholm, une conférence s’est évertuée à démontrer à quel point les innovations sont hautement déstabilisantes. C’est qu’elles provoquent souvent à des tremblements dans le monde de l’économie. Par exemple, le télégraphe a disparu suite à l’invention du téléphone; le frigo a mis fin au laitier…
Un participant en particulier a mis en évidence le yin et le yang du progrès. Il a utilisé un objet courant : le smartphone. Un appareil qui est à la fois un téléphone, une discothèque, un appareil photo et un ordinateur. Cet appareil est un concentré, a égalementune meilleure qualité, requiert pas autant d’assemblage et requiert moins de matériaux.. Son introduction a été un vrai drame pour bon nombre d’entreprises importantes : producteurs de CD, fabricants d’appareils photos polaroid ou de GPS. Pour la rentabilité et l’emploi dans ces industries respectives, le smartphone s’est révélé être un fléau intégral. Toutefois, en éliminant tous ces appareils, il nous a fait gagner en confort de vie. C’est là tout le paradoxe du progrès ». Les innovations stimulent une métamorphose ainsi qu’un renforcement du niveau de vie mais mettent aussi les industries à des ennuis. Elles engendrent des pertes ou les amènent même à disparaître. L’enrichissement de la richesse n’est appréciable qu’à terme ; au début, séminaire ce sont surtout les impacts funestes qui s’imposent : certains employés au sein de ces industries se voient privés de travail en raison de la concurrence. Des entreprises d’ameublement qui disparaissent suite à l’explosion du fameux fabricant suédois. Les libraires qui font face à la librairie électronique. Ryanair ébranle le marché avec un tout nouveau modèle.. Ceux qui sont devancés par la révolution technique blâment évidemment ces innovations. C’est pour cette raison que le progrès, malgré son profit notoire, est au départ régulièrement discerné comme un recul.

L’innovation permettent l’accroissement de la richesse et la progression de la société. Mais cela ne se fait effectivement rarement sans accidents. Derrière l’augmentation globale de la richesse s’accompagne immanquablement des drames pour des personnes qui perdent leur emploi à cause du progrès. Ce séminaire à Montréal m’a procuré un tout autre regard sur l’actualité.