Quand la dette est trop importante dans les entreprises

Les mesures de sécurité relatives à l’augmentation du crédit à haut risque pour les entreprises ont été enregistrées, mais la qualité de la menace n’est pas très grave. Le problème est le marché supérieur à 1 billion de dollars de prêts à effet de levier. C’est le jargon de Wall Street concernant les options de prêt de grande envergure pour les entreprises dont la situation financière est inférieure à la fiabilité financière. Les autorités gouvernementales et les responsables de la Western Key Bank se sont concentrés sur l’augmentation de la dette financière des entreprises et des entreprises, ainsi que sur les dommages causés par les normes de prêt. Les prêts personnels sont généralement enfermés dans des titres appelés «obligations de prêt personnel garanties». La plupart des chiens de garde prennent soin d’exprimer de manière répétée votre situation de 2007-2008, ce qui est peu probable du fait que la plupart des dettes ne sont pas conservées par les banques. Mais cela crée un autre problème: les régulateurs centrés sur les institutions financières ont généralement du mal à déterminer le lieu des dangers et à déterminer comment ils pourraient se répercuter sur la méthode fiscale si le système économique se détériorait. Une grande partie de l’inquiétude qui s’inquiète du surendettement des entreprises peut être confrontée à un stress grave et, parfois, à une insolvabilité, à des carrières préjudiciables et à une nouvelle récession. «J’aide toujours à me rappeler personnellement qu’inclure le meilleur décideur politique ainsi que le point de vue, les informations et les outils les plus significatifs était généralement occulté par rapport à la situation des foyers», déclare Tag Spindel, responsable des investissements à Potomac River Capital. . «Les emprunts personnels et les dettes d’entreprise des entreprises ne sont généralement pas des maisons, mais c’est peut-être beaucoup plus répandu que nous le pensons.» Les mécanismes de votre marché des emprunts financiers à effet de levier seront probablement familiarisés avec les problèmes des maisons des étudiants. Les taux d’intérêt étant réduits, les traders sont disposés à envisager de meilleurs risques pour obtenir de meilleurs rendements. Cela fait beaucoup d’argent conçu pour le financement, ce qui le rend beaucoup plus simple pour les entreprises moins solvables à utiliser. Plutôt que de conserver les prêts à haut risque sur ses publications, les créanciers les commercialisent souvent auprès de superviseurs des ressources qui les regroupent dans des CLO (valeurs mobilières) qui sont proposés à des acheteurs tels que des assureurs et des fonds de couverture. Les rendements autour des portions les plus risquées de CLO peuvent être traités à 9% par an. De même que le développement des prêts à effet de levier a été amélioré par la réglementation des institutions financières post-crise qui a favorisé la montée en puissance des sociétés de prêt fictif – des sociétés fiscales non contrôlées comme les sociétés bancaires. Le marché des prêts à effet de levier a plus que triplé depuis 2012. La prise de risque pourrait encore s’aggraver: la demande des débiteurs pour des options de prêt à effet de levier diminuant cette saison, les particuliers qui cherchent néanmoins à obtenir du crédit sont déjà capables de tirer des phrases plus lâches. Les protections prévues dans les accords de prêt censés protéger les créanciers des défauts de paiement sont l’un des plus faibles, conformément à Moody’s Investors Assistance. Et les prêteurs ont commencé à prendre des projections plus compétitives en matière d’épargne financière à long terme et de revenus des entreprises à la recherche de prêts. Rappelez-vous des prêts hypothécaires sans affirmation de flux de trésorerie?