Un road trip en Corvette

Le nom Corvette, une marque typiquement américaine devenue synonyme de voitures de sport rapides, désignait à l’origine un type de frégate du XVIIe siècle. Ces navires étaient petits et manœuvrables : deux qualités que Chevrolet souhaitait pour sa voiture.
La Corvette C1 fut produite à seulement 300 exemplaires l’année de son lancement (en 1953), et elle était, déjà à l’époque, aussi recherchée qu’aujourd’hui. La Corvette fut en effet la première sportive américaine de série et la première voiture de série dotée d’une carrosserie légère en fibre de verre. En 1954, Chevrolet fabriqua 3 640 Corvette équipées d’un moteur plus puissant. La version 1955 était encore plus légère et rapide. En 1956, sa vitesse maximale atteignait désormais 206 km/h, une performance bien plus impressionnante que les 160 km/h des origines. Il lui fallait désormais moins de 9 secondes pour passer de 0 à 97 km/h. Quant à l’édition 1962, le modèle ultime, son temps d’accélération était désormais inférieur à 6 secondes et Chevrolet en vendit 14 531 exemplaires.
Pour la petite histoire, Alan Shepard, le premier Américain envoyé dans l’espace, était un grand fan de Corvette et possédait un modèle original de 1953, ainsi que des Corvette de 1957 et 1962. Le rockeur Bon Jovi possède également une Corvette de 1958 et Tico Torres, son batteur, possède un modèle de 1960, tout comme Burt Reynolds. Bruce Springsteen et George Clooney possèdent tous deux des Corvette de 1959 de type roadster.
La Corvette remporta un grand succès et la production du premier modèle ne fut interrompue que pour lancer la seconde génération: la C2, baptisée Sting Ray. Cette voiture, qui reste l’une des sportives les plus recherchées, en est à sa 6e génération, la C6.