L’Argentine se met aux vols à sensations

L’Argentine se met aux vols à sensations. Cette discipline qui inclus notamment le vol en avion de chasse et la voltige aérienne sera encadrée par l’aviation civile argentine, mais dans des conditions plus souples que celles imposées en France, notamment sur l’administration des entreprises qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure. Ces baptêmes seront également encadrés géographiquement car limités au parc national de Terre de Feu, qui est isolé, mais qui est un parc naturel de première importance et de toute beauté. En effet, Le parc national de la Terre de Feu protège 63000 ha à la pointe sud des Andes, du nord du lac Kami jusqu’au littoral du canal Beagle. Des kilomètres de sentiers pédestres parcourent l’île principale de l’archipel, le long de chutes d’eau, à travers des forêts et des tourbières, et aboutissent à des points de vue permettant de découvrir un littoral déchiqueté et des pics enneigés. L’objectif d’allier le vol à sensation sur cette partie du pays est justement de sensibiliser les personnes à la préservation de cet environnement unique, et particulièrement là-bas où l’on peut parfois apercevoir des condors, des albatros, des cormorans et des brassemers, canards dont le bout du bec est orange. Le parc abonde en couleurs toute l’année, particulièrement grâce aux glaciers, mais l’automne y constitue un spectacle saisissant quand les pentes recouvertes de forêt se parent de rouge. Seul parc national côtier d’Argentine, Terre de Feu abrite des montagnes creusées de profondes vallées glaciaires parcourues de rivières et de lacs. La proximité de la mer et des vents d’ouest dominants lui confèrent une température modérément basse toute l’année, même l’été, le mercure dépasse rarement 10 °C. Cela permet à une flore unique au monde, composée d’œillets maritimes, de baies, de lichens rares et de mousses, de pousser dans le parc. Autrefois, les Yamana vivaient sur le littoral du canal Beagle et sur les rives du lac Rocha. Se nourrissant des produits de la mer, ils se déplaçaient en canoës d’écorce, pèchaient, et chassaient les otaries. On peut encore aujourd’hui apercevoir les vestiges d’un de leurs campements dans la baie de Lapataia. Les visiteurs peuvent camper dans le parc ou loger à Ushuaia, la ville la plus méridionale du monde. Les vols en avion de chasse seront chers, autour de 15,000 euros, la voltige beaucoup moins et comporteront une part de découverte touristiques. Pour ceux que cela intéresse, le spécialiste Vol en avion de chasse vous donnera tous les détails.